Autre géant d’Asie, l’émergence de l’Inde est plus tardive et se fait sur un autre modèle. Est-il toutefois plus durable que celui de la Chine ?

  • Une émergence plus tardive que celle de la Chine.Un modèle autocentré reposant sur un puissant secteur public, à côté duquel survit un secteur privé (conglomérat tata). L’Inde a ses champions (Dr Reddy, en pharmacie, Infosysy, Tata Tea qui rachète Tetley). Capitalisme moléculaire qui repose sur une myriade de petites entreprises.
  • Les défis de l’Inde sont surtout internes et intérieurs.Ralentissement des investissements privés, résistances (Licence Raj). La société est très inégalitaire (envers les femmes et les intouchables) et la une pauvreté est massive. Le système de caste est rigide. Les inégalités régionales sont patentes : la province du Kerala est ainsi beaucoup plus riche que l’Uttar pradech. Plutôt que de limiter sa consommation d’énergie qui risque d’entraver son développement, l’Inde a décidé de développer les énergies propres. Le pays disposera d’une population beaucoup plus jeune ce qui fait naître des défis en termes d’équipement et de service Volonté d’industrialisation avec les programmes Skill India (employés) et Make in India (Industrie).
  • Narandra Modi a été réélu aux législatives de 2014.Il est aujourd’hui sur le feu des critiques du fait d’une gouvernance assez autoritaire teintée de nationalisme hindou. Mais les réformes sont hasardeuses dans le domaine économique : la suppression des grosses coupures a cassé la consommation interne et le secteur informel. La plupart des analystes prévoient une baisse de la croissance jusqu’à 6 % voir 8 %.
  • L’Inde préfère le soft Power au hard Power. Le rôle de Bollywood. La puissance est membre des BRICS. Elle veut toutefois faire de l’océan Indien son océan.
  • La « Chindia » est improbable. Elle entretient des relations tendues avec ses voisins. Le Pakistan reste un frère ennemi depuis l’indépendance et le Cachemire est toujours une pomme de discorde. L’Inde est la prochaine puissance démographique mondiale. Elle n’est plus le bureau du monde grâce à un développement industriel diversifié. Elle est une puissance émergence qui offre un contre modèle non autoritaire au contraire de la chine.
  • Une alliance de revers avec les États-Unis (É-U). Alors que les É-U condamnaient l’Inde en 1998 pour son nucléaire et que Poutine qualifiait le pays de plus ancien ami, les deux pays se réconcilient en 2005 face à un encerclement chinois dans le port de Gwanda.
Catégories : Asie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *