Comment la Malaise s’est-elle arrimée à la mondialisation avec un capitalisme d’État et une stratégie de développement originale ?

  • Une stratégie de développement jadis fondée sur l’industrie et les matières premières aujourd’hui repensées. L’État malaisien a su tirer profit de ses avantages comparatifs pour atteindre un niveau de prospérité. Plusieurs facteurs : abondance des ressources naturelles, politiques économiques audacieuses. Ils réalisent la Vision 2020 qui vise à faire de la Malaisie un pays à haut niveau de revenu, malgré des défis liés au déclin des réserves d’hydrocarbures.
  • Une recomposition du tissu productif au service d’une meilleure intégration au commerce international. L’économie malaisienne connaît une croissance soutenue avec des taux annuels supérieurs à 5 %. Le secteur manufacturier tend à se spécialiser dans la production de composants électroniques à haute valeur ajoutée. Le poids des services augmente.
  • Les firmes malaisiennes des secteurs clefs de cette insertion dans l’économie mondialisée. Petronassiège ainsi parmi les 100 plus grandes sociétés mondiales : elle a développé ses activités en amont de la chaîne de production. Présente dans une trentaine de pays, dont le Canada. Sime Darby, conglomérat de plantation. Mais acquisition de concessions au Liberia, landgrabbing, économie de prédation.
Catégories : Asie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *