• L’expansion au détriment des empires européens. La frontière avec le Canada reste disputée alors que les Etats-Unis rattachent deux états : le Vermont (1791) et le Maine (1820). L’expansion vers le golfe du Mexique est bloquée par le Texas et la Floride qui restent des possessions de l’Espagne, les USA achètent la Floride dès 1918, colonisent le Texas (1845) et s’empare du Nouveau Mexique et de la Californie (1847).
  • La conquête du territoire de l’Ouest par la destruction des civilisations natives. Les E-U hésitent entre conciliation et conflit. A partir de 1930 la politique change et le pays considère les indiens comme des nations domestiques. Ensuite, la pression démographique des colons et la construction du chemin de fer entraine une guerre totale entre les nations indiennes et américaine qui débouche sur la déportation.
  • Un territoire étendu et domestiqué au 20esiècle.  Roosevelt mène une politique impérialiste (1901-1909) qui étend le territoire américain. Porto Rico en 1918 pour accroit la capacité d’intervention. La croissance de la population américaine dans le premier 20esiècle contraint à un aménagement du territorien continental avec le Flood control Act en 1928 et la construction de barrage, renfoncée par le New Deal qui créée la TVA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *